French (Fr)English (United Kingdom)

Eugène GALIEN LALOUE, sa vie

Par N. Willer (Catalogue raisonné, Le Triomphe de PARIS)

 

Il est des peintures plus faciles à cerner que d’autres.
A propos d’Eugène GALIEN LALOUE, je ne connais aucun exemple d’une telle diversité de pseudonymes : aussi de son vivant, les ouvrages tels que le « Bénezit » citaient les divers pseudonymes comme s’il s’agissait de peintres différents. Inutile de vous dire qu’Eugène Galien lui-même brouillait les pistes, étant lié par contrat avec un marchand de tableaux.

Après de minutieuses recherches auprès des archives nationales, régionales, des centres administratifs, puis des musées, après avoir dépouillé de nombreux catalogues d’expositions et de ventes…, nous pouvons aujourd’hui affirmer que J. Liévin, E. Galiany, L. Dupuy sont les trois pseudonymes utilisés par Eugène GALIEN LALOUE. Il peut avoir eu quelques autres fantaisies, mais rares.

Eugène Galien-Laloue
Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Pour J. Liévin le seul rapport que l’on ait trouvé avec l’artiste, serait son amitié lors de la guerre de 1870 (qu’il a faite en devançant l’appel), avec un soldat qui se prénommait « Jacques », et qui habitait la ville de « Liévin ». C’est en hommage à cet homme qu’il aurait choisi ce nom.

« Liévin, élève de Pelouse » (sic, ancien Bénezit) semble être une invention, voire même une erreur.

En effet, les sujets, les touches, les couleurs et l’ensemble de l’œuvre conservé par la famille d’Eugène GALIEN LALOUE suffisent à prouver la véracité de ce pseudonyme.

Pour « L. Galiany », il est certain que Galien n’a fait qu’ « italianiser » son prénom.

Nombreux sont les critiques et les ouvrages qui faisaient référence à Galiany «peintre italien, fin XIXème, de paysages et de marines».

Une fois encore, Eugène Galien se félicitait que l’on croie à l’existence du peintre qu’il avait inventé.

Enfin pour « L. Dupuy », il faut savoir qu’Eugène GALIEN LALOUE a beaucoup travaillé dans l’ambiance de Barbizon, village que fréquentaient de nombreux peintres. Dupuy Léon a vraiment existé. Ami de Charles Emile Jacques, il n’a pas fait carrière. Il était âgé de 78 ans lorsqu’Eugène GALIEN LALOUE en avait 20. Tous deux aimaient peindre les basses-cours, les cours de ferme à Samois, à Moret sur Loing… Eugène GALIEN LALOUE et Léon Dupuy ont vécu l’un et l’autre à Fontainebleau. Il se peut qu’Eugène GALIEN LALOUE ait voulu faire connaître le nom de « Dupuy » comme pour donner une deuxième chance, voire une deuxième vie à cet ami inconnu du monde de l’art.

Encore un secret que notre artiste a emporté avec lui.

Déjà pour son état civil, des questions se sont posées : Galien – avec un « L » comme il le signait – ou avec deux « L » comme on le trouve dans de nombreux documents d’état civil…

GALIEN : est-ce son nom ? Ou son prénom ?

D’après le « Bulletin d’inscription de Naissance établi par la Mairie de Montmartre » Gallien est son deuxième prénom. Il y est mentionné avec deux « L ».

Quant à LALOUE, il est certain que « Charles Laloue » artiste peintre, plus connu dans le monde du décor de théâtre que dans l’art académique des Salons, était son père. Une fois de plus, nous sommes troublés de voir de nombreux ouvrages affirmer que Charles Laloue était son oncle…

Il convient de souligner que le jeune Eugène Gallien a tout juste 16 ans lorsque son père meurt. Il est l’aîné d’une famille de neuf garçons et doit arrêter ses études. Sa mère le place alors chez un notaire.

Mais Eugène Gallien choisit de quitter ce travail et de falsifier son âge pour s’engager dans la guerre de 1870.

Eugène Galien-Laloue, ses oeuvres
Gouache de Charles Laloue datée de 1859

Au retour de celle-ci, sa décision est prise : seul le plaisir de peindre l’anime.

Il y consacrera sa vie.

Enregistrez-vous sur le site et activez votre lien pour voir la suite.

 

Nous contacter:

Galerie Art Conseil
22 rue de Miromesnil
75008 Paris
Tél : 00 33 (0)1 53 43 80 90
                     
Dirigé par Monsieur Noé Willer

Noé WILLER expert en peinture XIX/XXème depuis plus d’1/4 de siècle. Présent sur le marché de l’art auprès des commissaires priseurs français et internationaux. Conseiller auprès de plusieurs fondations et collectionneurs.

Expertise

Noe WILLER - Expert officiel de
- Victor GILBERT
- Eugène GALIEN LALOUE
- Luigi LOIR
- Jean Gabriel DOMERGUE

Cabinet d’expertise :

Art conseil W 22 rue de Miromesnil
Paris 8ème
Estimation, conseil en ventes, achat-vente, dépôt-vente
Peinture Française XIX/XXème siècle. Artistes de la Belle époque, Impressionniste, Ecole de Paris …
Certificat d’authenticité Pour obtenir un certificat d’authenticité, dans un premier temps nous envoyer une photo de l’œuvre, son support, ses dimensions, ainsi que tous les détails : provenance et origine.